Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Projet soutenu : "l'Ecoretoucherie collaborative : le retour de la couture à l’époque du fast-fashion"

L'ASQP souhaite s’engager à accompagner tout type de projet issu de l’économie solidaire et du développement durable s'inscrivant dans les territoires des quartiers Sedaine-Popincourt, Truillot et Fontaine au roi, et plus généralement dans le XI° arrondissement de Paris.

Dans le cadre de son atelier "projet en économie sociale et solidaire", qui se tient tous les derniers mardis du mois se réunissent un groupe de personnes en relation avec l’association l’ASQP (Association Sedaine Quartier Popincourt) et avec le collectif Babel Pop ( Bastille, République, Popincourt) afin de recevoir les porteurs de projets solidaires pour le territoire du 11e. L’objectif est d’apporter, en fonction du projet, un soutien à sa création ou développement selon une grille de critères.  

Ce projet a donc retenu toute notre attention, et nous le soutenons.

 
14202773_1409246442715451_6691981816485478527_n.jpg
Une EcoRetoucherie Collaborative : pourquoi ?

Le projet EcoRetoucherie Collaborative a pu naître à partir des constats suivants :  en tant que geste technique, la couture permet toujours de revenir en arrière, de corriger, de refaire ce qui a été fait dans un nouvel assemblage:  voici expliqué son rapport privilégié avec toute pratique de récupération (recyclage,réemploi, détournement…). Mais coudre c’est aussi un moment de plaisir lié au faire soi-même (DIY) et à la créativité, une expérience favorisant le lien et le partage. L’EcoRetoucherie sera un espace collaboratif et écologique, centré sur la valorisation des déchets textiles et la couture. Ainsi, l’EcoRetoucherie sera à la fois : un espace de loisir, de formation, d’insertion professionnelle au métier de vendeur retouche et essayiste, mais aussi une retoucherie de quartier, une boutique de proximité. Animée par un chantier d’insertion elle sera ouverte à tous : habitants du quartier, jeunes, étudiants, professionnels… But primordial : rendre accessible au plus grand nombre un espace de co-working  dont la démarche sensibilisera tout usager aux principes de l’économie circulaire et au savoir-faire de métiers de la couture.

 

Le porteur de projet : Territoire et Emploi

Depuis 1992, l’association loi 1901 Territoire et Emploi est acteur de l’insertion professionnelle à travers la formation et l’activité économique. Pour augmenter les chances des publics défavorisés, elle a choisi de se spécialiser dans le secteur de la vente, là où le turnover est élevé. Déterminée à réduire les blocages inhérents aux formations traditionnelles,  Territoire et Emploi a lancé le projet de La Boutique Pédagogique : deux magasins-écoles fonctionnant à la fois comme centre de formation, chantier d’insertion et magasin solidaire. A l’écoute des changements du monde de l’emploi, Territoire et Emploi propose des formations qui répondent aux besoins concrets des personnes éloignées des parcours scolaires et professionnels habituels. Pour cette raison, afin de promouvoir une démarche cohérente avec les défis économiques du monde contemporain, les magasins vendent exclusivement des produits issus du commerce éthique (commerce équitable, agriculture bio, structures Esat, organismes Ong…) en diffusant ainsi les valeurs de l’Économie Sociale et Solidaire.

 

Que peut apporter l'ASQP ?

L’EcoRetoucherie Collaborative cherche un accueil, Territoire et Emploi cherche des partenaires ! Acteurs de l’insertion, professionnels et amateurs de la couture, experts de la récupération et de l’Économie circulaire ; mais aussi, passionnés des expérimentations sociales,  curieux, utopistes… 

Une lettre de soutien de l’ASQP a pu être réalisée et envoyée à plusieurs institutionnels : la Mairie, la Semaest, le Député de l’arrondissement.

Un rendez-vous avec la Mairie du 11ème a été programmé et Monsieur Jean-Pierre Corsia , l'élu en charge de l’ESS et de l'économie circulaire,  et le député de notre circonscription, Monsieur Patrick  Bloche ont reçu les porteurs de projet. 

Un collectif d’artistes du 11e qui font des performances (« CRAD ») sont prêts à venir faire une animation autour du vêtement.

Un lien potentiel avec l’Esat-Père Lachaise serait possible. Pourquoi pas faire un travail pédagogique auprès des handicapés sur le recyclage en se servant d’EPI (Equipements de Protection Individuelle) , des tenues professionnelles que nous lavons et qui une fois arrivées en fin de vie pourraient permettre d’être recyclées ?

Les commentaires sont fermés.