Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Projet : "Le boulevard des Coccinelles"

L'ASQP souhaite s’engager à accompagner tout type de projet issu de l’économie solidaire et du développement durable s'inscrivant dans les territoires des quartiers Sedaine-Popincourt, Truillot et Fontaine au roi, et plus généralement dans le XI° arrondissement de Paris.

Dans le cadre de son atelier "projet en économie sociale et solidaire", qui se tient tous les derniers mardis du mois se réunissent un groupe de personnes en relation avec l’association l’ASQP (Association Sedaine Quartier Popincourt) et avec le collectif Babel Pop ( Bastille, République, Popincourt) afin de recevoir les porteurs de projets solidaires pour le territoire du 11e. L’objectif est d’apporter, en fonction du projet, un soutien à sa création ou développement selon une grille de critères.  

 

 

17309261_1927313447544538_5624094828482384898_n.jpgLe Boulevard des Coccinelles

Le Boulevard des Coccinelles est une démarche globale visant renforcer la végétalisation et le lien social de proximité dans le 11ème arrondissement et ceux limitrophes.

Le Boulevard des Coccinelles traverse l’arrondissement en partant du Cimetière du Père Lachaise au niveau de l’église Notre-Dame du Perpétuel Secours, jusqu’au boulevard Beaumarchais, en passant par 

- les rues du Chemin Vert et Duranti vers les squares Marcel Rajman et La Roquette, jusqu’à la place Léon Blum et aux jardins d’Olga et Majorelle,

- le square Maurice Gardette et les rues adjacentes, les rues autour de l’église Saint Ambroise, le jardin Truillot, le passage Beslay,

- la traversée du boulevard Richard Lenoir, l’espace Breguet, les rues Pelée, Baudin, Saint-Sébastien…

1657110652.jpg

Tout au long du boulevard des coccinelles, nous voulons créer et renforcer :

  • - la végétalisation de l’espace, afin de lutter contre le minéral et créer un chemin bénéfique aux insectes : des abris à insectes et des nichoirs réalisés dans le cadre d’ateliers collectifs (avec les enfants des écoles notamment) seront ainsi installés tout au long du boulevard. Des panneaux didactiques ou bornes pédagogiques donneront des explications sur la biodiversité, mais aussi sur les informations pratiques du quartier (point de compostage…). Des permis de végétaliser seront déposés tout au long du tracé du boulevard.

- Le lien social de proximité : des parcours piétons pour tous (enfants, adultes, personnes âgées, personnes handicapées) seront établis dans cette zone, des parcours bien identifiés et cohérents avec des chaussées et trottoirs ajustés, un éclairage spécifique et une signalisation adaptée. Des installations sportives pourront être mises en place pour les ados. Les mobilités douces seront privilégiées, et des bancs seront installés sur le parcours. L’objectif est d’inviter les habitants, avec ou sans abri, commerçants et toutes les personnes fréquentant le quartier à mieux se connaître et à recréer du lien social de proximité tout au long du boulevard des coccinelles.

- Des « nœuds végétaux » (jardins partagés, espaces devant les écoles, squares…) seront positionnés tout au long du boulevard, et seront les premiers lieux d’où partiront les initiatives, afin ensuite de les mettre en réseau ; ces lieux permettront de se rencontrer, d’organiser des moments de convivialité et de fête, des événements musicaux et artistiques, et de « faire ensemble » pour embellir le quartier.

Les parties prenantes déjà engagées dans le boulevard des coccinelles :

- les conseils de quartier République Saint-Ambroise et Léon Blum Folie Regnault,
- l’association du jardin partagé Truillot,
- le collectif Passage Beslay,
- l’association Agir solidairement pour le quartier Popincourt (ASQP),
- le Carillon, réseau de solidarité entre sans abri, commerçants et habitants,
- l’établissement d’accueil de personnes handicapées de l’impasse Truillot (ESAT ANRH)
- le centre d’accueil de jour Marie de Meribel qui accueille des personnes âgées malades d’Alzheimer,
- les écoles Pihet (élémentaire), Beslay (maternelle), Saint Maur (élémentaire)…

A court terme, nous souhaitons :

- lancer la réflexion autour d’un chantier d’insertion qui aurait pour objectif de faire vivre ce boulevard des coccinelles tout en facilitant l’insertion professionnelle des personnes sans abri du quartier
- organiser des événements de communication pour mieux faire connaître le boulevard des coccinelles (à l’occasion des journées Enjardinez-vous, une fête des coccinelles a été organisée le dimanche 26 mars dans le jardin partagé Truillot/passage Beslay) 
- inciter les habitants à déposer des permis de végétaliser tout au long du tracé du bd des coccinelles 
- poser une signalisation de rue pour « identifier » le tracé du boulevard des coccinelles.

Les commentaires sont fermés.