Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MEMOIRE DU QUARTIER POPINCOURT

Mémoire du Quartier Popincourt

A la découverte de la mémoire industrielle,

manufacturière et ouvrière du Quartier Popincourt avec les habitants

 

L’association ASQP organise du 3 mai au 22 juin 2021 une exposition sur la mémoire ouvrière et industrielle du quartier Sedaine-Popincourt. Conçu à partir de témoignages d’habitants du quartier, de documents iconographiques et d’archives personnelles, ce projet propose aussi des visites commentées, des visites pédagogiques pour les scolaires, des balades patrimoniales et un livret.

L’association Agir Solidairement pour le Quartier Popincourt réunit depuis 1995 des habitants et des professionnels du quartier allant de l’église Saint-Ambroise à la place de la Bastille, en passant par la rue Sedaine et la rue Popincourt, dans le 11e arrondissement.

Par sa présence et ses initiatives, notre association a accompagné activement les transformations sociales et économiques de ce quartier qui a connu plusieurs ruptures, avec la disparition progressive des activités manufacturières et des commerces, le développement puis le reflux de la mono-activité textile, la transformation de l’Îlot Bréguet, et enfin l’émergence de nouvelles activités économiques et le retour du commerce de proximité.

Pour accompagner cette évolution, nous avons eu envie de ressusciter la mémoire industrielle, manufacturière et ouvrière du quartier Popincourt dans le cadre d’une exposition documentaire, comme nous avions interrogé en 2011 la richesse de son apport migratoire avec les soirées « Popincourt d’ici et d’ailleurs ».

Le Quartier Popincourt a toujours été un lieu d’accueil des inventeurs, des entrepreneurs et industriels innovants. Il a vu l’émergence de plusieurs marques renommées telles que Testut ou Pierrot Gourmand, mais également de marques ou d’industries aujourd’hui oubliées, qui furent à l’origine de belles histoires économiques et créèrent de nombreux emplois.

A travers cette exposition, nous vous invitons à tisser un lien entre les mémoires de notre passé et le futur de notre quartier, et à faire, vous aussi, partie de cette histoire.

Martine Cohen, présidente de l’association Agir solidairement pour le quartier Popincourt

Delphine Goater, secrétaire de l’association et porteuse du projet

 

A la découverte de la mémoire industrielle et ouvrière du quartier Popincourt

Un peu d’histoire…

Où se situe le quartier Popincourt ? De quand date-t-il ?

Le quartier Popincourt forme le centre le plus ancien du 11e arrondissement, que l’on désignait autrefois arrondissement Popincourt. Sur célèbre plan de Truschet et Hoyau, dessiné au 16ème siècle, on aperçoit quelques maisons qui formaient un village à Popincourt. A cette époque, c’était le jardin potager de Paris. On y cultivait en effet fruits et légumes sur des terres administrées par des congrégations religieuses.

« La voie d'autrefois, d'abord sentier perdu loin de la ville, ensuite chemin à travers les cultures maraîchères, […] était aussi gaie, aussi champêtre, aussi jolie, que celle de nos jours est laide et noire avec ses grandes maisons populeuses et ses usines fumantes. Le travail implacable a transformé tout ce faubourg parisien en moins d'un siècle ! » Journal d'un bourgeois de Popincourt : Lefebvre de Beauvray, avocat au Parlement, 1784-1787, Edition H. Vial et G. Capon, 1902, BNF/Gallica.

Le premier faubourg industriel de Paris en 1789

Au milieu du 18ème siècle, le quartier prend un tournant artisanal en s’orientant vers la fabrication de porcelaine tendre, rue de la Roquette, puis s’anime autour des ferronneries, métalleries ou menuiseries qui s’installent nombreuses dans le quartier. En 1789, le quartier Popincourt est le premier faubourg industriel de la capitale. Cette vocation industrielle se poursuivra tout au long du 19ème siècle et une partie du 20ème siècle.

« Au milieu des masures, des chantiers, des cours immenses, se dressent comme des colonnes monumentales, les cheminées rondes des usines. Des milliers de travailleurs alertes mettent chaque jour en mouvement, dans le 11ème arrondissement, toutes les machines sorties toutes armées du cerveau des savants modernes. » Emile de la Bédollière, Le Nouveau Paris, 1860.

Une vocation textile jusqu’à nos jours, ou presque…

Au début du 20ème siècle, le textile est aussi de la partie, accueillant tour à tour de la bonneterie, des merciers, des marchands de drap ou de linge de maison venus d’Istanbul, puis des grossistes en prêt-à-porter, venus d’Asie. Aujourd’hui, alors que les grossistes déménagent dans des entrepôts de proche banlieue et que de nouvelles activités économiques autour de la communication, des professions indépendantes ou du commerce de bouche et de proximité surgissent dans le quartier, nous souhaitions documenter cette histoire économique, ouvrière et industrielle du quartier Popincourt.

 

L’exposition Mémoires du Quartier Popincourt se décompose en 16 panneaux :

Panneau 1 – Des mémoires pour le futur

Panneaux 2 et 3 – Le quartier Sedaine-Popincourt

Panneaux 4 et 5 – Le « faubourg de fer » et ses habitants

Panneau 6 – Augustin Avrial, syndicaliste, communard et inventeur

Panneau 7 – Casque d’Or, reine des Apaches

Panneaux 8 et 9 – Le Petit Istanbul

Panneau 10 – Sandro Madjar, entrepreneur du textile

Panneaux 11, 12 et 13 – On trouve tout à Popincourt !

Panneaux 14, 15 – De l’après-guerre aux années 2000

 

Crédits et remerciements

Commissariat et recherches : Past/Not Past (Bruna Lo Biundo et Sandra Nagel)

Recherches et texte sur la Commune de Paris, Augustin Avrial et l’école Popincourt : Michel Puzelat, historien du 11ème arrondissement, administrateur de l’ASQP

Graphisme : Distilled Art (Damien Morel Darleux)

Réalisation de la vidéo : Bianca Conti Rossini. Montage : Jean-Wendy Hyacinthe

Production : ASQP. Partenariat : Al Syete, Mairie de Paris, MPAA.

Contact animations pédagogiques et presse :

Delphine Goater

goater@noos.fr

 

photo n° 1  : affiche de la machine ABRIAL

photo n° 2 : Manda poignardant Leca sous les yeux d'Amélie

 

BNF_Machine_Avrial_OF-TOL-20008485_HD.jpg

Manda_poignardant_Leca_sous_les_yeux_d'Amélie_Élie.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel