Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contribution de l’ASQP au Grand Débat National – 28 janvier 2019

Interlocutrice de la Mairie du 11ème, des conseils de quartier du 11ème, des associations engagées dans le collectif BaBelPop, des associations de commerçants et autres acteurs économiques du quartier, l’ASQP est un relais ancré sur son territoire à l’écoute des besoins et des demandes des habitants.

Présente de manière active tout au long de l’année 2018 dans les plénières de conseils de quartier, ou lors des événements organisés par les acteurs du quartier, l’ASQP souhaite continuer à être un partenaire majeur pour contribuer par sa réflexion et ses actions à l’évolution du quartier.

L’ASQP est engagé, au sein de BaBelPop, pour une transition écologique et démocratique. Pour un quartier en transition, écologique et durable, l’ASQP fait le lien entre les initiatives locales engagées pour un développement durable (bio, végétalisation) et tous les acteurs du quartier Popincourt engagés sur des thèmes plus généraux : sauver des terres agricoles en région parisienne et en France, qui permettent de produire local, bio et durable ; soutenir les énergies « vertes », mais aussi les initiatives économiques privilégiant les modèles coopératifs. 

Notre proposition :

Inscrire le quartier Popincourt dans la dynamique des « villes en transition », pour une ville plus végétale, plus respirable, plus solidaire, plus autonome.

Une ville plus végétale. Comment ?

- Par la végétalisation, en partenariat avec les conseils de quartier et les associations, comme l’association du Jardin partagé Truillot, pour inciter habitants et collectifs du quartier à mettre du vert près de chez eux.

- Pour cela, nous encourageons la constitution d’une « Trame verte », idée lancée par l’ASQP en 2010, qui vise à la création d’un cheminement apaisé, végétalisé, sécurisé pour les piétons entre des jardins ou des squares existants.

- Nous encourageons la création d’une rue végétale rue Lacharrière ou d’un espace réservé aux piétons et aux enfants près du Square Gardette.

Une ville plus respirable. Comment ?

- En encourageant la transition écologique dans chacune de nos actions du quotidien : achats de produits alimentaires cultivés en circuits courts, bio ou durables ; recyclage ou réemploi de nos déchets et objets inutilisés ; compostage des déchets organiques ; utilisation de modes de transports individuels ou collectifs non polluants.

- Nous ambitionnons de faire du quartier Popincourt le premier éco-quartier parisien en site occupé en renforçant l’isolation thermique, en réduisant le recours aux énergies fossiles, en utilisant les réseaux de chaleur et en prônant le recours à l’innovation environnementale (toitures et façades végétalisées, ventilation intelligente, installation de pompes à chaleur…) pour faire de notre quartier le premier territoire parisien à énergie positive.

- Ainsi, il sera encore possible de vivre dans notre quartier en 2030 et après, sans avoir recours à la climatisation ou à des systèmes de refroidissement énergivores et nocifs pour l’environnement.

Une ville plus solidaire. Comment ?

- L’ASQP participe en tant que partenaire au repas solidaire du Conseil de quartier Bastille-Popincourt au mois de juin. Cette manifestation implique plusieurs Centres sociaux du quartier et plusieurs associations oeuvrant auprès des plus démunis.

- Elle œuvre au quotidien et à travers ses actions à la création de liens entre les habitants, entre ceux-ci et les professionnels du quartier, commerçants, artisans, entreprises, indépendants et associations.

- Il s’agit de poursuivre l’engagement à constituer un quartier modèle en attirant des projets emblématiques de l’économie sociale et solidaire (ESS) et en favorisant la diversification commerciale.

Une ville plus autonome. Comment ?

- Nos actions pour le bio et le durable ne pourront plus exister si des terres agricoles à proximité de Paris disparaissent ! Manger local ou bio n’est possible que si l’agriculture biologique ou raisonnée et les circuits courts sont encouragés en Ile-de-France.

- C’est pourquoi l’ASQP sensibilise les habitants au « mouvement de la transition ».

- L’ASQP demande à la Mairie de Paris de s’opposer au projet « EuropaCity », prévu sur les terres de Gonesse (95) et de soutenir le projet alternatif CARMA et tout autre projet allant dans ce sens.

Écrire un commentaire

Optionnel